Une agréable visite au Château Haut-Bailly à Léognan

30. octobre 2017 Articles 0
Bonjour à tous,
De retour après 14 jours passés à Pessac-Léognan, à coté de Bordeaux où j’ai eu la chance de visiter quelques châteaux et domaines de la région.
Ma mission dans les prochains jours sera de vous faire un petit compte rendu de mes découvertes.
Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de Château Haut-Bailly, appellation Pessac-Léognan, cru classé de Graves, dont j’ai apprécié la visite pour différentes raisons.

 

Château Haut-Bailly a un historique datant de 1461.
La propriété appartient au banquier américain Monsieur Robert G.Wilmers depuis 1998. Elle se situe sur une des croupes les plus élevées de la Rive gauche de la Garonne et bénéficie d’un emplacement privilégié.
Le niveau topographique, le drainage des sols (pente), le climat (ensoleillement et humidité) et la richesse de ses sous-sols (pétrifications de pierres, coquillages fossiles, sables, graves) donnent des conditions idéales aux cépages du Château.
Haut-Bailly produit quatre vins rouges et un rosé, production totale moyenne 180000 bouteilles:
  • Château Haut-Bailly (cru classé)
  • La Parde Haut-Bailly (Second vin depuis 1967)
  • Rose de Haut-Bailly (depuis 2004)
  • Pessac-léognan (3ème vin de puis 1987)
  • Château Le Pape (dont ils sont aussi propriétaire)
Château Haut-Bailly fait une superficie de 33 hectares, dont 30 hectares occupés par le vignoble. Les vignes ont un âge moyen est de 35 ans dont 1/4 ayant entre 100 et 120 ans.
Le cépage dominant est le Cabernet Sauvignon (58%). Les autres cépages Merlot, Cabernet franc, Malbec, Petit Verdot et Carmenère sont représentés à part égales (8% environ chaque).
Le vignoble essaie d’adopter une conduite responsable et progressiste. Depuis toujours aucun désherbant n’est utilisé pour la culture de la vigne et les vendanges sont faites manuellement.
Une prise de conscience pour limiter les impacts sur l’environnement est déployé. Depuis 11 ans, 6 hectares du domaines sont en culture biologique (3 en biodynamie). Les traitements de la vigne sont limitées au minimum dans le but d’une protection raisonnée.
Comment se déroule la vinification?
Les vendanges sont triées manuellement (3 fois) et chaque parcelle est vinifiée indépendamment.
En 2002, une rénovation du cuvier en béton a augmenté la précision du travail de vinification.
Les cuves de 50 hectolitres ont laissé place à celle de 90 hectolitres pour la fermentation alcoolique. La fermentation malolactique se fait en barrique et en cuve inox. Ensuite les vins sont mis en fût de chênes français (7 tonneliers français différents) et élevés de 16 à 18 mois. Selon la structure de chaque millésime, plus de 50% des fûts sont neufs pour Château Haut-Bailly et 15% pour La Parde.
Pendant toute la durée de la vinification, les vins sont goutés afin de sélectionner les meilleurs pour l’assemblage des cuvées.
Quel est le style des vins Haut-Bailly?
La constance serait le mot qui définit l’identité de ce vin.
Finesse, élégance, souplesse, structure avec de doux tannins et de riches arômes le représentent.
Au niveau gustatif, on retrouve la fraicheur, le fruit rouge, souplesse et équilibre avec un long final. Sa complexité s’accentue avec le vieillissement et selon le niveau du millésime.
Dégustation de Château Haut-Bailly 2012, La Parde 2012 ainsi que le Chateau Le Pape 2014.
Mon avis personnel:
La Parde 2012: sur le fruit rouge, fraicheur, assez rond, tannins présents, bien structuré. Mérite encore 2 ans de vieillissement pour atteindre son potentiel maximum.
Château Haut-Bailly 2012: A la fois puissant et souple, fruits (rouges maturés), douces épices, une complexité présente, tannins soyeux, belle longueur finale. Ce millésime mérite encore quelques années de garde pour une meilleure complexité, mais la qualité est au rendez-vous sans aucun doute.
Château Le Pape 2014: contrairement à Château Haut-Bailly, où le cabernet sauvignon domine, ici on retrouve un majorité de Merlot. L’intensité aromatique plutôt fruité (cassis, cerise) et florale, bonne rondeur, équilibré et une certaine complexité démarre. A déguster plutôt entre 2020 et 2022 pour profiter de tout son potentiel.
Les personnes de Haut-Bailly:
Véronique Sanders-van Beek: gérante de la propriété, est la petite fille de Monsieur Sanders ancien propriétaire de Château Haut-Bailly (1955 à 1998). Elle est la première femme à devenir Présidente de l’Union des Grands Crus classés de Graves (2006-2009).  En 2011, elle obtient les insignes de chevalier de l’ordre national du mérite entre au conseil d’administration de l’institut des sciences de la vigne et du vin en 2014.
Gabriel Vialard: directeur technique et œnologue, il est l’artisan de la modernisation du vignoble et ses chais des dernières années tout en conservant les valeurs traditionnelles du Château. Haut-Bailly est impliqué dans une cellule de recherche appliquée Vitinov regroupant 10 grands crus classés.
Pour conclure, ce fût une bel après-midi de découverte. Si jamais vous passez dans le coin, n’hésitez pas à les appeler pour visiter, ils se feront un plaisir de vous accueillir.
http://www.haut-bailly.com/fr/accueil.html
 Bonne Lecture.
Mes remerciements à:
Jessica Lawther pour sa disponibilité, sa gentillesse, son accueil et la visite du Château. Merci pour la brochure, source de mon article.
Château Haut-Bailly et Château Le Pape pour la dégustation.

https://www.facebook.com/lesvinsducellier

http://www.instagram.com/lesvinsducellier

 

 

 

 

Facebookinstagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.