Les vins du Domaine de Chevalier à Pessac-Léognan: qualité et équilibre

07. novembre 2017 Articles 2
Bonjour,
Aujourd’hui je vous emmène au Domaine de Chevalier, Grand Cru classé de Graves, où l’on m’a offert le privilège de visiter et de déguster leurs vins comme si j’étais un véritable journaliste.
Ce lieu a le souci de responsabilité écologique en préconisant le respect du terroir et utilise des méthodes de travail responsables dans son vignoble.
Ce domaine appartient à la famille Bernard depuis 1983.
Historique:
Son nom d’origine Chivaley, signifie Chevalier en Gascon.
Domaine de Chevalier appartenait en 1865 à Arnaud et Jean Ricard, ce dernier étant le véritable créateur du domaine. Pendant 40 ans, son gendre Gabriel Beaumartin va permettre au domaine d’assoir sa réputation.
Ensuite va lui succéder Claude Ricard pendant 35 ans, très reconnu dans le monde viticole et a fait que le Domaine intègre le groupe privilégié des Grand crus Classés de Graves lors du classement en 1953.
En 1983, la famille Bernard fait l’acquisition du Domaine et continue de travailler pendant 5 ans avec Claude Ricard pour s’approprier la nature profonde de Chevalier et de continuer l’oeuvre entreprise débutée plus d’un siècle auparavant. Le but a été d’amener le Domaine Chevalier dans le nouveau millénaire tout en préservant ce produit chargé d’histoire et d’une riche image unique. Depuis 1983 beaucoup de changements ont été apportés sur l’exploitation, l’aménagement, les structures et la physionomie du domaine. Certes l’image a beaucoup changé mais l’esprit est toujours là. Qualité et équilibre sont les mots clés.
Les 3 valeurs fondamentales sont domaine, terroir et vignoble
Entouré par la forêt, le terroir pourrait paraitre difficile mais il est exceptionnel si l’on a la volonté de le bichonner et s’en occuper comme il le mérite. Ce terroir est très contrasté au niveau thermique. Il peut bénéficier d’un effet de serre en période chaude (meilleure maturation) et à l’inverse lors de froid, il accentue le gel. Etant isolé, il bénéficie d’un écosystème qualitatif (pas de contagion extérieure).
Pour en tirer le meilleur, la connaissance du terroir est primordial surtout dans un environnement particulier (pauvreté et complexité des sols).
Les Vendanges:
Souci de perfection, le tri est fait manuellement avec une minutie intransigeante. Il y a une implication et une disponibilité totales des acteurs du Domaine.
Déterminer la période exacte des vendanges est souvent un point d’interrogation. Trois à quatre semaines avant la récolte, les parcelles sont testées, les baies sont goutées, les jus analysés etc. A partir de ce moment est déterminé l’ordre de ramassage des parcelles conformément aux données du millésime. Au final, le facteur humain est l’auteur de l’authenticité de la production artisanale.
Les blancs (sauvignons blancs et sémillions) sont ramassés 15 jours avant les rouges. Les récoltes se font par tries successives, au fur et à mesure de la maturité (tous ne le sont pas en même temps). La recherche de maturité est très exigeante, le travail est long et minutieux. Ce travail d’orfèvre est l’oeuvre d’une équipe formée depuis longtemps et pratiquement identique d’année en année, sous la surveillance de membre de la direction. On favorise de petits volumes dans les cagettes (30kgs) pour une meilleure préservation du fruit.
Les rouges sont récoltés après les blancs, en commençant par les merlots (généralement mi-septembre), puis les cabernets (sauvignon et franc) car ils ont une maturité plus tardive (dans les 15 premiers jours d’Octobre). 3 tris sont effectués: un préalable dans les vignes pour ôt
er les raisons abimés, un sur table de tri pour séparer les grains (éggrapoir) et un dernier tri qui est la sélection absolue pour récupérer les baies matures invisibles dans la masse de grappe. Un foulage léger s’en suit avant le remplissage des cuves par gravité sans pompage (meilleur respect des peaux, vecteurs des tannins).

 

Le Chai pour les Vins Blancs:
Par souci de respect du raisin et d’expression du millésime, la totalité des phases de vinification se passe en barriques neuves en partie.
Le pressurage: pressoir pneumatique. L’ écoulage (moûts) se fait directement en barriques, puis vient la phase débourbage (décantation du jus). La fermentation se fait en barriques (bois neuf maintenu à 30%) dans le chai de vinification. L’assemblage est réalisé assez tôt (Janvier suivant la récolte) pour l’élaboration du grand vin et le choix de la barrique permet de garder des lots avec leur propre identité et synonyme de qualité. Le bâtonnage régulier est nécessaire pour une bonne structure du vin (gras, soyeux, parfumé, puissance) et permet un meilleur vieillissement tout en gardant sa fraicheur. L’ élevage se fait sur lies de plus en plus fines (jusqu’à fin d’été) puis le vin retourne en barriques (deuxième hiver) pour une clarification naturelle. Il aura besoin d’une légère filtration à la mise en bouteille.

Le Chai pour les Vins Rouges:
Les cuves plus larges que hautes sont de petits volumes (100 à 150 hectolitres), facilitent l’extraction naturelle de la couleur et des tannins. Depuis 2014,  un ajout de petites cuves « tulipes » en béton favorise l’extraction et augmente la sélection parcellaire pour améliorer l’assemblage finale. La fermentation (lente) est précédée d’une macération naturelle (4 à 6 jours) pour une meilleure expression du fruit. Des remontages réguliers, accompagnés de bombage sont faits à l’ancienne. 15 à 25 jours de macération sont nécessaires pour affiner les tannins, ensuite le vin est mis en barriques neuves pour réaliser la fermentation malolactique dans les règles traditionnelles vigneronnes. L’assemblage des rouges a lieu aussi en Janvier pour un meilleur mariage des tannins entre les différents cépages. L’élevage est seulement en barriques. 14 à 24 mois pour le grand vin (40 à 60% bois neuf), mis en bouteille en juin. 12 mois pour le second vin avec des barriques de 2 ans et 10 mois pour le troisième vin avec des fûts de 2 à 4 ans.

 

 

Les vins du Domaine Chevalier :
Domaine de Chevalier (Grand Cru Classé de Graves en blanc et rouge).
Esprit de Chevalier (second vin en blanc et rouge).

 

  • Dégustation lors de la visite:
La générosité est un maitre mot chez le Domaine de Chevalier, j’ai donc eu le privilège de déguster le Grand Cru classé blanc et rouge 2016, 2015 et 2014. Les 2016 venant à peine d’être mis en bouteille (pas encore étiquetée).
Les blancs sont incroyables, même si 2016 et 2015 sont jeunes, il se dégage au nez des notes de fruits exotiques ( fruit de la passion, lychee), d’agrumes et de fleurs. En bouche la fraicheur est superbe, une très bonne longueur finale, un vin à la fois complexe, fumé avec ses notes de fruits exotiques, de pêches et d’agrumes.
On ressent déjà la complexité plus importante dans le 2014, un coté terroir, minéral qui ressort tout en gardant la fraicheur des fruits et des fleurs qui le caractérise. 2016 sera surement un superbe millésime suivi par 2015.
Les rouges magnifiques, notamment le 2016 et 2015. Bien entendu encore très jeunes pour un Grand Cru classé de ce type, le potentiel est déjà là. Un nez sur le coté terroir (champignons), herbes, boisé, vanille, les fruits rouges. En bouche c’est à la fois élégant, fin, racé et très bien équilibré avant de découvrir la puissance. Les tannins sont ronds et fins, le coté confit du fruit rouge, le sous bois et les épices sont là. Du caractère et long en bouche. Avec le 2014 rouge, on ressent déjà la complexité naissante du vin. 2016 destiné à une belle réussite suivi de 2015 et 2014. Des vins à très gros potentiel sans aucun doute, fidèles à leur réputation.
Pour visiter:
http://www.domainedechevalier.com
Remerciements à Monsieur Rémi Edange pour son accueil, son authenticité, sa passion et sa générosité, une personne à l’image des grands vins du Domaine Chevalier.
Bonne lecture 🍷
Suivez moi en cliquant les liens ci-dessous👇🏻 😉

 

Facebookinstagram

2 commentaires sur “Les vins du Domaine de Chevalier à Pessac-Léognan: qualité et équilibre”

  • 1
    Blueandkawaii le 15 février 2018 Répondre

    Quelle chance tu as eue!

    • 2
      florent le 15 février 2018 Répondre

      Oui en effet c’était mon coup de coeur avec Chateau Haut-Bailly. Merci de me lire. Florent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.