Santenay rouge, Givry blanc & un 5ème grand cru classé de Pauillac

07. septembre 2018 Dégustations 0
Bonjour à toutes et à tous,
j’ai un peu de temps pour vous publier une revue sur trois vins que j’ai dégusté au cours de ses 2 derniers mois.
Il a fallu que je retrouve mes notes, ce qui m’a pris du temps 😉
Ouvrons cette revue, avec un petit Santenay rouge Champs Claude Vieilles Vignes 2015 de chez Muzard et Fils.
Nous avons bu ce vin lors d’un excellent souper au restaurant « Prince », apporter votre vin sur le plateau à Montréal. D’ailleurs je vous suggère vivement d’y manger, les plats sont excellents et le personnel très professionnels.
Ce vin rouge de Bourgogne est issu de la Côte de Beaune.
Vin AOC et AOP (appellation d’origine controlée et appellation d’origine protégée).
Cépage: 100% pinot noir issu de vieilles vignes (moyenne d’âge: 70ans).
Appellation désigné: Santenay.
Producteur: Lucien Muzard et Fils.
Conversion en agriculture biologique depuis 2008.
Score des guides spécialisés:  RVF: 15,5/20 Bettane et Desseauve: 15,5/20
Alcool: 13%
Apparence: claire, rubis foncé, reflet violacé, intensité moyenne.
Nez: intensité moyenne (+) sur les fruits rouges (fraise, framboise, cerise, airelles), des notes de réglisse, de feuilles mouillées, de bois.
En bouche: vin sec (sucre: 1,5 g / litre) moyennement corsé. Il détient une acidité moyenne bien intégrée, le pinot noir est mûr, léger et fruité (fraise, cerise, myrtille), avec un petit coté de feuilles mouillées, de terre et des notes boisées pas trop excessives mais bien présentes.
Belle texture avec des tanins de raisins plutôt ferme et ce vin est bien équilibré. Une finale avec une bonne longueur.
Un bon petit Santenay rouge Vieilles Vignes 2015 gourmand, fin et facile à boire.
Un rapport qualité-prix honnête pour le marché québécois.
Mettre en carafe pour une meilleur dégustation.
A boire ou à garder quelques années en cave.
Prix SAQ (Québec): 35,75$
Prix France: environ 20 euros.

http://princerestaurant.ca

https://www.facebook.com/domainemuzard/

https://www.instagram.com/domainemuzard/

 

Après la côte de Beaune, nous descendons vers la Côte Chalonnaise, à Givry, toujours en Bourgogne, où je vais vous faire découvrir un Givry blanc « Le Préféré du Roi Henri IV » 2015 de chez Remoissenet Père et fils.
Ce vin blanc de Bourgogne est issu de la Côte Chalonnaise.
Vin AOC et AOP (appellation d’origine controlée et appellation d’origine protégée) 100% chardonnay.
Appellation désigné: Givry.
Producteur: Remoissenet Père & Fils.
Score des guides spécialisés: aucune donnée.
Alcool: 13%
Apparence: limpide, jaune or pâle.
Nez: intensité prononcée sur les agrumes (citron, citron vert) et fruits à chaires blanches, note floral (lys), miel et boisé.
En bouche: vin sec (sucre: 1,5 g / litre) avec une acidité vive, léger et fruité (citron vert, citron, pêche blanche), floral et des notes assez boisées (chêne). Un coté minéral qui apporte une belle fraicheur.
A besoin de reposer quelques minutes dans le verre afin d’avoir une sensation d’un goût plus riche et d’un bel équilibre en bouche. Une belle longueur finale.
Un Givry blanc 2015, frais, riche et boisé.
Un bon rapport qualité-prix pour le marché québécois.
A boire ou à garder une ou deux années en cave.
Prix SAQ (Québec): 31,25$
Prix France: environ 19 euros.
Pour terminer cet article, on s’envole ans une autre grande région de vin: Bordeaux.
Je vous emmène à Pauillac pour y déguster un Château Lynch-Moussas, 5ème Grand Cru Classé, 2013.
Cépages: 30% merlot, 70% cabernet sauvignon.
Vin AOC (appellation d’origine controlée).
Age moyen des vignes: 35 ans
Sol: silice et graves.
Appellation: Pauillac.
Propriétaire: Emile Casteja.
Notations: RVF: 15/20  WE: 89/100 JR: 15,5/20.
Alcool: 13%
Apparence: claire / intensité moyenne/ rubis foncé.
Nez: une intensité moyenne de fruits rouges (fraise sauvage, groseilles), de cassis bien mûris, de prunes cuites, des notes soutenues de chêne, de forêt, de feuilles mouillées, d’herbes et d’épices.
Palais: vin sec avec une acidité moyenne, tanin moyen plutôt velouté. Vin corsé mais pas trop. On goûte la fraise, le cassis bien mûri, les baies rouges, les mûres, la prune cuite. Des notes végétales apparaissent en arrière plan (feuilles et herbes mouillées), une senteur de forêt et de bois. Belle longueur finale.
Le Millésime 2013 est connu pour avoir été compliqué dans la région de Bordeaux, cependant ce vin a plutôt bien évolué en complexité et maturité, contrairement à ses débuts.
Il est possible de le garder encore plusieurs années.
Mettre en carafe une heure au minimum pour que le vin dégage tout son potentiel.
Mon avis: très très bon.
Prix au Québec (SAQ): non disponible.
Prix en France: environ 35 Euros.

http://www.lynch-moussas.com

 

Bonne lecture et merci 😊🍷
Florent

 

Suivez moi en cliquant les liens ci-dessous👇🏻 😉

 

Facebook
Facebooklinkedininstagram

n'hésitez pas à commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.